Websérie

Ce projet est porté par l’association Meliponi qui œuvre pour promouvoir la santé et l’éducation à travers les médias : www.meliponi.org.

#RESTONSCHEZNOUS

Comédiens : Clémentine Seïté et Thiebault Guérin
Auteurs : Clémentine Seïté, Mathieu Thill et Thiebault Guérin
Réalisation & montage : Jeanjean Films
Graphisme introduction et générique : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

Écriture, dessins, réalisation et montage : Louise Debris
Graphisme introduction et générique : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrian Tissot
Jingle : Anissa Sy Elle
Musique : Daydream Bliss – SYBS
Production : Meliponi

Rappeur : Johnny Tramadol
Auteur : Johnny Tramadol. En partenariat avec Mathieu Thill
Réalisation : Tom Chevé
Compositeur : RedsK
Graphisme introduction et générique : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrian Tissot
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

Comédiens : Lysiane Clément et Thai-Son Richardier
Écriture & réalisation : Lysiane Clément
Montage : Lysiane Clément, Thai-Son Richardier et Thiebault Guérin
Graphisme introduction et générique : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrian Tissot
Graphisme cartons intermédiaires : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#GESTESBARRIERES

Comédienne & réalisation : Bertille Garraud
Écriture : Thiebault Guérin et Clémentine Seïté de JeanJean Film
Montage, générique & motion design : Adrian Tissot Graphisme vignette : Adrian Tissot
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

Musique : Lonely de Joel Corry
Animation clown, chorégraphie : Amélie Fouillet
Adultes : Charlène Dargaud (éducatrice jeune enfant), Mathieu Allouard (animateur socio-culturel), Blandine Blanc (animatrice socio-éducative), Danièle Suchel (animatrice socio-éducative).
Enfants : Maxence Ficek, Mohammed Boucif, Daniel Carvalho, Clara Cano, Guillaume Berger, Najwa Choubali, Sofiane (réalisateur)
Caméra, montage : Marina Nguon
Jingle : Anissa Sy Elle
Motion Design : Adrian Tissot

#HALTEIDEESRECUES

Ecriture, comédien, réalisation, montage : Mathieu Thill aka l’étoile d’araignée (Les Acharnistes)
Musique : Magic Magicien
Maquillage : Anne Thill
Motion design : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

Comédienne: Julie Budria
Réalisation: Julie Budria et Aurélien Cavagna
Idée Originale : Bertille Garraud
Écriture : Julie Budria
Montage : Aurélien Cavagna
Motion design introduction & générique : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#STOPBLUES

Comédienne : Anaïs Nicolas
Idée originale : Raoul Griot
Co-écriture & co-réalisation : Anaïs Nicolas & Raoul Griot
Images : Raoul Griot
Mix son : Rémi Saiki
Musiques : Simon Orlandi (https://www.youtube.com/watch?v=euYbwqaUNUM&feature=youtu.be) et Peyruis “Feel the funk »
Relecture experte psychologue : Souad Lazaar-Cousinier
Montage : Anaïs Nicolas
Motion design (Introduction & générique) : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#STOPAUTOMEDICATION

Comédien : Josselin Granger
Réalisation : Josselin Granger, Marina Nguon
Idée originale : Mathieu Thill et Thiebault Guérin
Écriture : Mathieu Thill, Yen-Mei Lu, Marina Nguon
Montage : Marina Nguon
Motion design (Introduction & générique) : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#TEST POSITIF OU NEGATIF

Comédienne et comédien : Lindsay Barralon et Alexandre Beaudet
Écriture : Lindsay Barralon
Co-réalisation : Lindsay Barralon et Alexandre Beaudet
Relecture et appui scientifique : Nathalie Bontoux et Romain Lemarie
Montage : Lindsay Barralon et Alexandre Beaudet
Motion design (Introduction & générique) : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#VITAMINE D MEME CONFINE

Comédienne : Fanny Couturier
Écriture : Antonin Dupart et Fanny Couturier
Réalisation : Antonin Dupart
Montage : Antonin Dupart
Motion design (Introduction & générique) : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle
Production : Meliponi

#STOP MASQUE COLLIER

Ecriture, réalisation, montage, rap : Mathieu Thill aka l’étoile d’araignée
Musique : Magic Magicien
Experts santé : Nathalie Bontoux, Kim Boun Tan
Motion design (Introduction & générique) : Adrian Tissot
Graphisme vignette : Adrien Farris
Jingle : Anissa Sy Elle

#STOP VIRUS

Réalisation, montage, caméra : Quentin Lacourt
Ecriture, voix off, comédiens : Amy Maud VialaManuel Salmero (révélations du Festival Les Lions du Rire)
Idée originale : Boun Kim Tan, Marina Nguon
Prise de son : Quentin Lacourt, Marina Nguon

#RestonsChezNous : une personne infectée, avec ou sans symptômes, peut contaminer directement ou indirectement 2 à 3 personnes. Pensons à nous, pensons aux autres : ne sortons de chez nous qu’en cas de stricte nécessité.

#GestesBarrières : pensons à nous, pensons aux autres, respectons les gestes barrières. Sans eux, porter des gants ne protège pas du COVID-19. Les gants, comme les mains, peuvent servir de support au virus après souillage par des gouttelettes contenant des virus (les gouttelettes sont les sécrétions respiratoires invisibles qu’on émet quand on tousse, éternue ou discute). Les gants peuvent donnent un faux sentiment de sécurité : les études montrent que les porteurs de gants se touchent plus souvent le visage, et risquent de plus se contaminer. Porter des gants est donc inutile, sauf dans des situations spécifiques (personnels soignants réalisant des prélèvements ou gestes à risque).

#HalteIdéesReçues : ne croyons pas n’importe qui ! Pensons à nous, pensons aux autres, ne propageons pas de fausses informations (boire des boissons chaudes ne tuent pas le virus…). A ce jour, seuls les gestes barrières et la distanciation sociale ont fait leurs preuves pour prévenir l’infection par le Covid-19.
Suivons les conseils précis des organismes et autorités sanitaires, comme l’Organisation Mondiale de la Santé, L’Agence Nationale de Santé Publique (Santé Publique France) ou le Ministère des Solidarités et de la Santé qui sont tenues à jour des dernières informations validées sur le coronavirus.
Ne partageons pas d’informations d’autres sources – même d’un soi-disant “personnel médical” : elles ne sont pas validées par la communauté scientifique et médicale, leur efficacité n’est donc pas prouvée et elles peuvent être dangereuses pour notre santé.

#StopBlues : nous pouvons nous sentir stressés ou angoissés mais des astuces existent pour aller mieux. Si nous nous sentons dépassés, appelons un professionnel de santé ou le N° vert 0800 130 000. La situation actuelle est difficile et nous pouvons nous sentir stressés ou angoissés. D’autant plus confinés chez nous seuls ou bien en famille, dans une situation de proximité inhabituelle.
Mais il existe des solutions pour aller mieux et prendre soin de soi et des autres :
– parlons de ce qu’on ressent avec des personnes de confiance, prenons contact avec nos amis et notre famille,
– conservons un mode de vie sain (alimentation, sommeil, exercice physique, contacts sociaux) et rythmé (se lever, s’habiller, manger et se coucher),
– prenons du temps pour nous et pratiquons des activités que nous aimons et que nous pouvons faire chez nous (cuisiner, jouer, jardiner, faire de la gym, chanter, danser, lire, méditer…),
– suivons l’actualité sur des sources fiables sans y passer trop de temps et évitons de regarder ou écouter les reportages qui nous perturbent,
– faisons attention à notre consommation d’alcool et à ne pas trop fumer,
– malgré tout, si nous nous sentons dépassés par les événements, parlons-en à des professionnels de santé ou des conseillers, appelons le n° vert 0800 130 000 (gratuit) accessible 24h/24 et 7j/7 ou d’autres dispositifs d’aide à distance parmi la liste de Santé Publique France : ici 

#StopAutomedication : si nous pensons être atteint du Covid-19 restons chez vous et appelons notre médecin. Prendre un médicament sans avis médical comporte des risques pour notre santé.
Les premiers signes du Covid-19 sont toux et fièvre. En général la maladie guérit en quelques jours avec du repos. Si nous ressentons ces premiers signes, restons chez nous et limitons les contacts avec d’autres personnes. Appelons notre médecin ou la permanence de soins de notre région et ne nous rendons pas au cabinet médical, laboratoire ou aux urgences sans y avoir été invités.
Si après quelques jours la maladie s’aggrave, nous avons du mal à respirer et sommes essoufflés, appelons le SAMU au 15 ou envoyons un message au 114 (pour les sourds et malentendants).
Si nous nous posons des questions sur nos médicaments dans le cadre de l’épidémie Covid-19, la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique répond à l’ensemble de nos questions : https://sfpt-fr.org/covid19-foire-aux-questions. Pour chaque réponse, les sources sont indiquées (OMS, sociétés savantes…).

#TestPositifouNegatif : pensons à nous, pensons aux autres, respectons les gestes barrières et la distanciation physique. Il existe plusieurs types de tests :

  • Tests diagnostiques virologiques (RT-PCR) :
    • détectent la présence du virus
    • prélèvement par un écouvillonnage naso-pharyngé par un professionnel de santé équipé
    • méthode de référence validée
  • Tests sérologiques :
    • déterminent si une personne a produit des anticorps en réponse à une infection par le virus (ne permettent pas de statuer si la personne est contagieuse ou pas)
    • méthode non validée à ce jour (évaluation en cours)
    • prélèvement sanguin

Les tests sont réservés à des publics prioritaires (professionnels de santé symptomatiques, personnes âgées, personnes handicapées les plus fragiles et les professionnels qui les accompagnent en établissement, personnes présentant des difficultés respiratoires sévères ou des comorbidités, …). Si l’on répond aux critères de dépistage, il est possible d’être testé dans les laboratoires en ville, après contact du médecin traitant et prescription médicale.
Conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé qui incite dorénavant à élargir les indications de tests et au regard de l’évolution de l’épidémie, la stratégie de test en France évolue.

#Vitamine D même confiné : même confinés, prenons soin de notre santé ! Assurons notre apport quotidien en vitamine D : 15 min d’exposition au soleil et/ou des aliments riches en vitamine D.
La vitamine D joue un rôle essentiel dans la qualité du tissu osseux et musculaire ainsi que dans le renforcement de notre système immunitaire. Un apport insuffisant en vitamine D peut entraîner une diminution de la masse osseuse et donc un risque accru de fracture. Ces risques sont d’autant plus élevés lorsque la pratique d’activité physique est réduite, comme cela peut être le cas en période de confinement. De plus, pour les personnes âgées, les personnes à peau mate voire foncée et les femmes ménopausées, une insuffisance prolongée entraîne une santé osseuse fragile, augmentant alors les risques de fracture ainsi qu’une immunité affaiblie. me cela peut être le cas en période de confinement. De plus, pour les personnes âgées, les personnes à peau mate voire foncée et les femmes ménopausées, une insuffisance prolongée entraîne une santé osseuse fragile, augmentant alors les risques de fracture ainsi qu’une immunité affaiblie. me cela peut être le cas en période de confinement. De plus, pour les personnes âgées, les personnes à peau mate voire foncée et les femmes ménopausées, une insuffisance prolongée entraîne une santé osseuse fragile, augmentant alors les risques de fracture ainsi qu’une immunité affaiblie.
Essentielle au bon fonctionnement de notre organisme, il est donc particulièrement important de veiller à un apport suffisant en vitamine D en cette période d’épidémie et de confinement. Deux voies nous permettent de couvrir nos besoins quotidiens en vitamine D :

  • l’exposition au soleil : pendant le confinement dans son jardin, terrasse, balcon ou même depuis sa fenêtre ouverte, un quart d’heure par jour – tout en prenant des précautions face à ses effets néfastes (coups de soleil).
    Au printemps, une exposition de 15 à 20 minutes des mains, des avant-bras et du visage assure l’apport journalier en vitamine D nécessaire pour couvrir les besoins d’un adulte en bonne santé.
  • la consommation d’aliments riches en vitamine D. On déstocke de nos placards et on ajoute à notre prochaine liste de course les aliments suivants particulièrement riches de cette vitamine :
    • poissons gras : hareng, sardines, saumon et le maquereau
    • abats – notamment le foie
    • jaune d’œuf
    • produits laitiers enrichis en vitamine D
    • beurre et margarines
    • fromage
    • viande

Le recours aux compléments alimentaires afin de pallier un déficit éventuel de vitamine D doit se faire sur indication diététique ou médicale.

#StopMasqueCollier : comme notre slip, portons notre masque du bon côté, couvrons notre nez jusqu’au menton et arrêtons de le tripoter ! Respectons toujours les gestes barrières et la distanciation physique. < br/>Le port d’un masque, quel qu’il soit, ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale. Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact étroit avec d’autres personnes.
Attention cependant, le port du masque augmente la probabilité de se toucher le visage, et donc, de contaminer ses yeux, son nez ou sa bouche avec du virus présent sur ses mains. Lavez-vous bien les mains avec du savon ou avec du gel hydro-alcoolique avant et après toute manipulation du masque.
Il convient de s’assurer que le type et le niveau de protection du masque utilisé conviennent à l’activité exercée.

  • Comment mettre, utiliser, enlever et éliminer un masque ? (ces recommandations s’appliquent à tous les masques) :
    • avant de mettre un masque, se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique
    • appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veillez à l’ajuster au mieux sur votre visage ; vérifier l’absence de jet d’air dans les yeux lors d’une expiration forte
    • lorsque l’on porte un masque : éviter de le toucher, ne pas déplacer le masque, chaque fois que l’on touche un masque usagé se laver les mains à l’aide à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique
    • si besoin de boire ou de manger : changer de masque
    • lorsqu’il s’humidifie, s’il est endommagé, ou après un port de 4h maximum : le remplacer par un nouveau masque et ne pas ré-utiliser de masques à usage unique
    • pour retirer le masque :
      • si port de gants, les retirer et se laver les mains avec de l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique
      • enlever le masque par derrière (ne pas toucher le devant du masque)
      • si c’est un masque non réutilisable : le jeter immédiatement dans une poubelle fermée.
        si c’est un masque réutilisable : le laver avec de la lessive au minimum 30 min à 60°C, puis si possible procéder à un séchage mécanique
      • se laver les mains avec de l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique.
  • Les masques artisanaux ou en tissu : ils permettent d’éviter que les asymptomatiques ne contaminent les autres et leur environnement. De plus, bien que plus faible que celle des masques sanitaires, les masques en tissu apportent une protection contre une éventuelle infection lorsque l’on n’est pas malade.

Mode de transmission : la maladie se transmet par les gouttelettes (sécrétions projetées invisibles lors d’une discussion, d’éternuements ou de la toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une discussion, d’une toux, d’un éternuement ou en l’absence de mesures de protection. Un des autres vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées souillées par des gouttelettes.

C’est donc pourquoi les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger et protéger les autres de la maladie :

  • se laver les mains très régulièrement
  • tousser dans son coude ou un mouchoir
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche
  • saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • distanciation sociale : respecter une distance de plus d’un mètre entre les uns et les autres
  • éviter les rassemblements, limiter strictement les déplacements et les contacts

Sources :